jeudi 31 mai 2018

La rime imposée avec EUR et ANDE


Dans sa tenue dépenaillée et sa houppelande
Le birbe  fatigué pousse son chariot  dans la lande
Il évite la duègne du château du champ des fleurs
Il se sait frelampier, qu'importe, il a dans le coeur
Une grande joie de vivre, libre, et sans rancoeur.
Il n'est plus assujetti à ce monde qui commande,
qui exige, qui dirige, lui, maintenant, il glande.
 Marcher est éviter les interdites plate-bandes
N'est plus de sont ressort, que les autres truandent,
Volent leur prochain et leur proposent des leurres
Lui s'en moque à présent, il a trouvé son bonheur.

Violette le 31 mai 2018

La prochaine rime pour le 7 juin sera INE

Merci de vos participations

Ghislaine
Lady Marianne
Covix

mardi 29 mai 2018

Charles Baudelaire : Tristesse de la lune


Tristesses de la lune

Charles Baudelaire
Ce soir, la lune rêve avec plus de paresse ;
Ainsi qu’une beauté, sur de nombreux coussins,
Qui d’une main distraite et légère caresse
Avant de s’endormir le contour de ses seins,
Sur le dos satiné des molles avalanches,
Mourante, elle se livre aux longues pâmoisons,
Et promène ses yeux sur les visions blanches
Qui montent dans l’azur comme des floraisons.
Quand parfois sur ce globe, en sa langueur oisive,
Elle laisse filer une larme furtive,
Un poète pieux, ennemi du sommeil,
Dans le creux de sa main prend cette larme pâle,
Aux reflets irisés comme un fragment d’opale,
Et la met dans son coeur loin des yeux du soleil.
Charles Baudelaire

Pour

dimanche 27 mai 2018

Petit jeu de lettres 2018 (166)

géré par Lady Marianne

Lettres en vrac AABIIIOLNSST

Mot trouvé : assibilation

Anagrammes : sabotais - anoblissait - naissait - taisions - laissant - lassant - tablions - baissant.

          Tu sabotais avec application la langue française. ce qui n'anoblissait pas ta verve où naissait parfois une grossièreté. Nous nous taisions pour ne pas aggraver la situation laissant de côté nos réflexions que tu détestais mais  crois-moi, cela devenait lassant. Nous tablions sur le retour de ta raison mais en bon galapiat tu avais toujours raison. En baissant le ton agressif, tu garderais tes amitiés.

Le 27 mai 2018

samedi 26 mai 2018

Abécédaire anadiplose avec la lettre E


Anadiplose commençant par la lettre E

Edifier autour de soi une immense forteresse,
Forteresse avec pont-levis  non franchissable
Franchissable seulement par les amis sincères
Sincères, honnêtes,  ils ne sont pas nombreux.
Nombreux vous trahissent dans un clair-obscur
Clair obscur masquant les pieux mensonges
Mensonges dans positif entourage à reédifier.

Violette le 26 mai 2018

prochaine lettre le F

Merci de vos participations

LADY MARIANNE

JAZZY

vendredi 25 mai 2018

Un poème retrouvé...



Un poème retrouvé dans une lettre reçue il y a très longtemps, en 1981, un admirateur qui m'aimait...bien...
J'ai gardé cette missive dans mes papiers personnels 37 ans!
Un souvenir poétique de mes 35 ans!

Les Mots

Je connaissais mes frontières
Mais de toi par toi et en toi
J'ai flirté avec l'ivresse du néant
Et les mots trop petits de l'homme
Ne savent et ne peuvent exprimer
les parfums et les frissons
Qui enivrent et abreuvent mon âme.

Pour t'interpréter ce que je ressens
Les mots manquent et manquent les mots
Mon vocabulaire n'est pas assez grand

Pour te colorier ce que je ressens
Les mots manquent et manquent les mots
Même l'arc en ciel n'est pas assez grand

Pour bien te chanter ce que je ressens
Les mots manquent et manquent les mots
Tous les sons connus ne sont pas assez grands

Pour te faire voir ce que je ressens
Les mots manquent et manquent les mots
Le plus beau regard n'est pas assez grand

Et pour t'exprimer ce que je ressens
Les mots manquent manquent les mots
Même le mot amour n'est pas assez grand

Ma bouche est petite 
Mais mon coeur est grand
Et pour ces moments que nous fécondons
Moments du passé, moments du présent
Moments du futur
Et pour cette fête cette communion
Faite de plaisir faite de folie
D'extases infinies

Ma mie écoute mon coeur il te dit
MERCI


 le 25 mai 2018



jeudi 24 mai 2018

La rime imposée avec IA et ABLE


Faire un minimum de 8 vers rimés avec IA et ABLE en suivant ou intercalés.

*

Remise en question

Elle pleure sur sa vie comme une dame au camélia
Cela devient serinant alors avale une rasade de sangria,
Pas  trop quand même pour ne pas se mettre minable.
Fini les lamentations, va devenir une Lucrèce Borgia
Plus confiance en personne, Qu'ils aillent tous au diable!
Le poil de la bête s'est hérissé alors fini d'être lamentable!
Malgré doute, plaie un jour se referme et l'âme guérissable
reprend sa place dans un corps plus sain, Alleluia!

Le 24 mai 2018

Les deux rimes pour la semaine prochaine sont : EUR et ANDE

Merci de vos participations :



mercredi 23 mai 2018

La plume errante 17



          Quand un comportement étrange refait surface on perd ses derniers repaires. La forteresse une nouvelle fois est ébranlée. Le mutisme et le silence sont intolérables, voire insoutenables.

          Finalement au fil du temps, personne ne change, les vices sont bien ancrés. Chassez le naturel, il revient au galop!

       La déception est d'autant plus grande car incompréhensible aujourd'hui. Elle blesse, meurtrit et cette fois ne disparaîtra pas.

          Les larmes finiront-elles par couler ? Il faudrait...  Pour échapper au trop plein de tristesse.

          Après une explication semi orageuse, le calme revient mais le doute persiste.

Violette le 23 mai 2018

mardi 22 mai 2018

l'Homme et la mer de Charles Baudelaire



L'homme et la mer


Homme libre, toujours tu chériras la mer !
La mer est ton miroir, tu contemples ton âme
Dans le déroulement infini de sa lame,
Et ton esprit n’est pas un gouffre moins amer.

Tu te plais à plonger au sein de ton image ;
Tu l’embrasses des yeux et des bras, et ton coeur
Se distrait quelquefois de sa propre rumeur,
Au bruit de cette plainte indomptable et sauvage.

Vous êtes tous les deux ténébreux et discrets :
Homme, nul n’a sondé le fond de tes abîmes ;
Ô mer, nul ne connaît tes richesses intimes,
Tant vous êtes jaloux de garder vos secrets !

Et cependant voilà des siècles innombrables
Que vous vous combattez sans pitié, ni remords,
Tellement vous aimez le carnage et la mort,
Ô lutteurs éternels, ô frères implacables !
(Les fleurs du mal)

Charles Baudelaire dans les Fleurs du Mal

Violette le 22 mai 2018

pour
géré  par Lady Marianne

dimanche 20 mai 2018

Petit jeu de lettres 2018 (165)

AB HOC ET AB HAC

Résultat des lettres en vrac : AAAEOBBCCHHT

Faire un texte avec les anagrammes du "mot" avec au moins cinq lettres. Un minimum de cinq anagrammes :

Bachot - caboche - catch - hochet - cache - tâche - cacao

Elle bachote et trouve la locution latine, pas facile à prononcer. Cela s'est bousculé dans sa caboche! un vrai match de catch dans sa tête qu'elle secoue comme un hochet pour émettre le son du mot à trouver. Elle ne cache pas sa joie après le résultat! La tâche ne fut pas aisée!Allez un bon cacao chaud pour se remonter!

Violette le 20 mai 2018

Pour jeu géré par Lady Marianne

samedi 19 mai 2018

La plume errante 16



          Une journée plate, sans relief, la monotonie gagne la septuagénaire. Elle se sent inutile et le moral, par voie de conséquence décline. Elle plonge dans un profond aquabonisme. Elle n’a pas trop l’habitude d’être fataliste, ce n’est pas dans sa nature et pourtant...

          Internet n’a plus le même attrait. Même si la technique évolue, les gens ne changent pas, La septuagénaire ne trouve rien d’intéressant sur la blogosphère. Elle a mis en place deux jeux sur son blog, Ils sont suivis par quelques-uns. Dès qu’un  sujet est intelligent, c’est la Beresina ! De plus ses paroles sont mal comprises et surtout mal interprétées.

          Le ras-le bol s’installe et semble prendre racine. Tout est abracadabrantesque ! Joli mot, Merci Arthur Rimbaud !   Toutes ses pensées sont antinomiques, elle ne sait plus comment réagir. Certains sur la blogosphère sont caligineux, leur étroitesse d’esprit les rend ennuyeux. Ils caillettent comme des pies et rien de beau n’en sort.

          La septuagénaire est pessimiste ce soir ! Elle a assez philosophé, elle préfère se coucher.


Violette le19 05 2018

Abécédaire anadiplose 4 avec la lettre D


Désirer retrouver une certaine sérénité,
Sérénité autrefois engloutie dans le néant,
Néant de la vase dont il fallait émerger.
Emerger est difficile mais non impossible.
Impossible de rester dans une totale méfiance
Méfiance, dur cependant à s'en libérer
Libérer les chakras  par trop négatifs
Négatifs car pas ce qu'il faut désirer.

Diantre! me voilà en mode aquabonique
aquabonique, car manque de dynamisme.
Dynamisme refrèné par maladie morale.
Morale de l'histoire, se taire diantre!

Violette WR le 19 mai 2018

Prochainement anadiplose avec la lettre E au début.

Merci de vos participations
LADY MARIANNE
JAZZY
COVIX

jeudi 17 mai 2018

La rime imposée avec OTE


Disciple de Platon, le philosophe Aristote
 Penseur très connu, il avait pour marotte
d'aborder tous les domaines sans escamote, 
Tant la chimie, biologie où tout se tripote,
tant la politique que la rhétorique qui picote.
La métaphysique dont les analyses ravigotent
Les idées mélangées dans son cerveau trottent
Et sur ses échecs sans en être, jamais ne sanglote
Admirative des travaux de cet homme polyglotte

Le 17 mai 2018

Pour éviter la monotonie les prochaines rimes seront : IA et Able sur un minimum de huit vers. Les rimes peuvent être alternées ou se suivre.

Merci de vos participations


Participation de ASFREE
Elle est rigolote
Charlotte
Quand elle a la bougeotte
Qu'elle veut mettre ses bottes
Pour sauter dans la flotte
Et entendre l'eau qui clapote...
Voir les canards qui barbotent
Et se cacher dans l'abri des marmottes !


mercredi 16 mai 2018

La plume errante 15


          Quand les mauvaises nouvelles abondent en même temps que les réflexions incompréhensibles et qu'en plus la journée a commencé après un cauchemar, il y a de quoi être en mode burn out! En conséquence, je quitte Facebook pour aujourd'hui, je ferme mon blog après cet article. Je vais me réfugier dans mon manuscrit où les protagonistes ne me créent pas de souci. Tout ce que j'ai gagné aujourd'hui, c'est une migraine!

 le 16 mai 2018

mardi 15 mai 2018

Quand le Printemps de Joachim du Bellay


Quand le printemps (reviendra t-il ?)

Quand le printemps commence à revenir,
Retournant l’an en sa première enfance,
Un doux penser entre en mon souvenir
Du temps heureux que ma jeune ignorance
Cueillit les fleurs de sa verte espérance.

Puis, quand le ciel ramène les longs jours
Du chaud Été, j’aperçois que toujours
Avec le temps s’allume le désir
Qui seulement ne me donne loisir
d’aviser l’ombre et mes passés séjours.

Puis, quand Automne apporte le plaisir
Des ses doux fruits, hélas, c’est la saison
Où de pleurer j’ai le plus de raison,
Car mes labeurs ne l’ont jamais connue :
Mais seulement, en ma triste prison,
L’Hiver extrême ou l’ Été continue.

Joachim du Bellay

Pour

dimanche 13 mai 2018

Petit jeu de lettres 2018 (169)

jeu géré par Lady Marianne

Lettres en vrac : AAEIIIOCPRRS

Mot à trouver : apocrisiaire

Anagrammes : opiacés - picore - permis - aspire - précarisa - crispe - poiriers - prairie - apaiser - apaise

          Depuis l'adolescence Césario use d'opiacés pour calmer ses douleurs. Il picore plus qu'il ne mange. Il aspire à une autre vie mais cela ne lui semble pas permis. La prise de drogue médicamenteuse précarisa son état au lieu de l'aider. Il se crispe au moindre mal et avala une pilule.
          Il regarde les poiriers dans le verger de ses parents et le long champ attenant. Comme il aimerait courir dans la prairie! Respirer! Il ne le peut plus à cause d'une stupide erreur d'un médecin. Il  me paiera ça hurle de temps en temps le jeune homme! Sa mère tente de l'apaiser mais rien n'y fait. Le tribunal s'occupe de son affaire mais cela l'énerve plus que cela ne l'apaise. Il aurait besoin d'un apocrisiaire du Ciel pour avoir de l'aide, mais à quoi bon!

Le 13 mai 2018

samedi 12 mai 2018

Abécédaire anadiplose 3 avec la lettre C


Cloporte il se sent dans ces huit mètres carrés sombres
Sombres le carrelage et les murs gris noirs l'insupportent
Insupportent sa vie de reclus  par la loi obligé 
Obligé d'assumer sa peine, sa condamnation
Condamnation à vivre deux ans comme un cloporte

*

Caractère fort dit-on d'elle
Elle ne s'en soucie guère
Guère enclin à se laisser distraire
Distraire de ses desseins dont elle est fière
Fière de son savoir et de son "sale" caractère

*

Claude Abitbol maître des mots croisés
Croisés et intercalés entre carrés blanc et noir
Noir souvent le sens figuré du mot à trouver
Trouver et disposer les solutions emberligicotées
Emberlificotées les idées de Claude

 le 12 mai 2018

Merci de vos participations
*



jeudi 10 mai 2018

La rime imposée avec ISME



Dure épreuve la vengeance du favoritisme
Surtout au fil des ans de dualisme.
Dans la fratrie en pur égoïsme
La revanche se fait avec  cynisme.
Chacun y va de son charlatanisme
Dans des propos sans aucun civisme.
Moralité ; entrer dans un profond mutisme
Afin d'éviter de fallacieux syllogismes
Et continuer dans la voie du positivisme.

Le  10 mai 2018

La prochaine rime pour le 17 mai 2018 sera OTE etc...

Merci de vos participations

JAZZY
LADY MARIANNE
ASFREE18

mardi 8 mai 2018

La plume errante 14



Quand tous les souvenirs s'entassent
Dans notre esprit rien ne les chasse,
Surtout lorsqu'il s'agit de questions
Sans vraie réponse et sans solution.
Journal trouvé dans les paperasses
Et l'équilibre s'ébranle et crevasse.

Si les mots d'amour étaient  réalité
Mensonges éhontés ont  terrassé
la confiance si durement accordée.
Comment retrouver ses repères ?
Coeur  conservateur de douleurs
trouble l'âme de la septuagénaire.

Sa vie n'est qu'un immense leurre.
Oui elle déprime et il y a de quoi!
Certitudes rejetées tant de fois !
Etre en colère, elle en a le droit!
Il faut que de ce cerveau meurtri
sortent les chicanes de sa vie.

Les contre-vérités la déstabilisent
Idiote romantique elle se rebaptise
Maintenant elle connait la chanson
Sa révolte légitime ses actions.

Le 08 mai 2018

« Strophes pour se souvenir » Louis Aragon

« Strophes pour se souvenir »

Vous n’avez réclamé la gloire ni les larmes
Ni l’orgue ni la prière aux agonisants
Onze ans déjà que cela passe vite onze ans
Vous vous étiez servis simplement de vos armes
La mort n’éblouit pas les yeux des Partisans
Vous aviez vos portraits sur les murs de nos villes
Noirs de barbe et de nuit hirsutes menaçants
L’affiche qui semblait une tache de sang
Parce qu’à prononcer vos noms sont difficiles
Y cherchait un effet de peur sur les passants
Nul ne semblait vous voir français de préférence
Les gens allaient sans yeux pour vous le jour durant
Mais à l’heure du couvre-feu des doigts errants
Avaient écrit sous vos photos MORTS POUR LA FRANCE
Et les mornes matins en étaient différents
Tout avait la couleur uniforme du givre
À la fin février pour vos derniers moments
Et c’est alors que l’un de vous dit calmement
Bonheur à tous Bonheur à ceux qui vont survivre
Je meurs sans haine en moi pour le peuple allemand
Adieu la peine et le plaisir Adieu les roses
Adieu la vie adieu la lumière et le vent
Marie-toi sois heureuse et pense à moi souvent
Toi qui vas demeurer dans la beauté des choses
Quand tout sera fini plus tard en Erivan
Un grand soleil d’hiver éclaire la colline
Que la nature est belle et que le cœur me fend
La justice viendra sur nos pas triomphants
Ma Mélinée ô mon amour mon orpheline
Et je te dis de vivre et d’avoir un enfant
Ils étaient vingt et trois quand les fusils fleurirent
Vingt et trois qui donnaient leur cœur avant le temps
Vingt et trois étrangers et nos frères pourtant
Vingt et trois amoureux de vivre à en mourir
Vingt et trois qui criaient la France en s’abattant.
Louis AragonLe Roman inachevé, 1956

Le 8 mai 2018

dimanche 6 mai 2018

Petit jeu de lettres 2018

géré par Lady Marianne

Lettres en vrac : EEEIOOUCDFLLRUQ

COQUEFREDOUILLE (pauvre hère - homme sans esprit)

Anagrammes : loufoquerie - décolorée - recueille - décolle - roucoule - défouler - colère - querelle - recolle - défroque -rééduqué - cruelle - couloir - colorie - déceler - douceur - douleur - déferle.

          Quelle loufoquerie les histoires de Federico le coquefredouille! Avec sa chevelure bizarre comme décolorée il ne lui manque plus que le nez rouge pour ressembler à un clown!
          Il recueille de ci-delà des histoires  et décolle au quart de tour même s'il n'a rien compris! 
          Il roucoule comme un vieux pigeon, c'est sa façon de se défouler. Quand les gens se moquent de lui, il entre dans une colère noire et se querelle avec tout le monde.
          Ensuite il recolle les morceaux en faisant le pitre. Parfois il se défroque et là c'est l'horreur! Il aurait besoin d'être rééduqué! 
          La vie a été cruelle avec lui. Très tôt dans  le couloir de la rue, ou plutôt l'impasse, il n'a pas été éduqué, il colorie donc son existence comme il le peut.
          On peut déceler chez lui, une grande douceur et une grande dualité dans la douleur. La misère déferle sur beaucoup de sans- abris. Ce ne sont pas des bêtes curieuses, juste des hommes et des femmes en souffrance. Tous n'ont pas choisi ce mode de vie.

Violette DM le 6 mai 2018

samedi 5 mai 2018

Abécédaire anadiplose 2 lettre B


Aujourd'hui commence avec la lettre B

Joli mois de mai

Blanches clochettes pour ce mois de mai
Mai, un mois sous le signe du muguet
Muguet acheté chez fleuriste ou cueilli
Cueilli dans les forêts aux alentours
Alentours peu propices dans le sud
Sud de la France beaucoup trop chaud
Chaud et sec pour belles clochettes blanches.

Violette DM le 5 mai 2018 

Pour l'anadiplose du samedi 12 mai la lettre de début sera C

Merci de vos participations

COVIX
JAZZY

Poésie de Lady Marianne

jeudi 3 mai 2018

La rime imposée avec é, ais, ait et assimilés



Eliane prend garde de tout doucement fermer
la porte de la pièce aux tons de lune embrumée.
Si le petit pouvait dormir au moins une heure ce serait
un vrai bonheur et une sieste bien méritée.
Soudain, tintement de la sonnette de l'entrée!
Son époux rentre plut tôt du travail... les cris du bébé!
Zut, fini le calme, le moment de repos tant espéré!
Elle fixe l'homme, complètement exaspérée!
Il ne comprend pas la situation et veut l'embrasser.
Elle a un geste de recul : A cause de toi Léo est réveillé!
Alors débrouille toi  pendant que je prépare le dîner.
Il revient et dit, Léo est endormi, j'ai dû un peu le bercer
Elle répond agacée, énervée par son calme si parfait :
Alors dînons, que je puisse enfin me reposer devant la télé.
Toujours serein, il se met à rire,  dure journée pas vrai!

Violette Dame mauve le 3 mai 2018

Ghislaine
Jazzy
Lady Marianne
Covix

Pour la semaine prochaine la rime sera ISME

mardi 1 mai 2018

Mai de Guillaume apollinaire

2014




Mai



Le  joli mois de mai en barque sur le Rhin

Des dames regardaient du haut de la montagne
Vous êtes si jolies mais la barque s’éloigne
Qui donc a fait pleurer les saules riverains ?

Or des vergers fleuris se figeaient en arrière

Les pétales tombés des cerisiers de mai
Sont les ongles de celle que j’ai tant aimée
Les pétales flétris sont comme ses paupières

Sur le chemin du bord du fleuve lentement

Un ours un singe un chien menés par des tziganes
Suivaient une roulotte traînée par un âne
Tandis que s’éloignait dans les vignes rhénanes
Sur un fifre lointain un air de régiment

Le mai le joli mai a paré les ruines

De lierre de vigne vierge et de rosiers
Le vent du Rhin secoue sur le bord les osiers
Et les roseaux jaseurs et les fleurs nues des vignes

Guillaume Apollinaire, Rhénanes, Alcools, 1913

Pour