mercredi 14 novembre 2018

La plume errante 29


          Demain sera la journée du Beaujolais Nouveau. 
C’est une fête que la septuagénaire célébrait tous les ans avec la famille et les amis. Son déroulement était simple : chaque couple apportait une bouteille, à son nom, emballée dans du papier aluminium. La personne qui les recevait les mélangeait et ensuite une autre personne les numérotait.  Si bien que personne ne savait à qui était la bouteille.

          La bouteille numéro un était ouverte au début du repas et chacun donnait une note au vin et ainsi de suite jusqu’à la fin du repas. Les notes étaient inscrites sur des feuilles préparées par le couple qui recevait. Le calcul des points était fait par le maître de cérémonie, depuis des années, l’époux de la septuagénaire. Le couple ayant reçu le plus grand nombre de points recevait un cadeau et le droit d’inviter tout le monde l’année suivante. Le couple ayant le moins de points recevait un lot de consolation.
     
          Hélas, depuis que la septuagénaire habitait dans le sud de la France, cette fête avait disparue. L’année dernière ses filles l’avaient organisée en région parisienne. Il leur restait un petit sens des traditions. Cette année ce sera sans doute différent en raison des problèmes dans certains couples.

          Parlons d’un des couples. Sa fille avait divorcé d’un homme non violent et toujours poli, pour un autre qui avait bien caché son jeu. Il ne cessait de lui dire des mots d’amour, se rendait utile à la moindre occasion, hélas il avait deux filles, deux véritables pestes. L’une mariée, ayant du mal à vivre par ses propres moyens s’égarait dans tout et n’importe quoi et appelait son père au secours. L’autre étudiante, imbue de sa personne, et il n’y avait vraiment pas de quoi, faisait tout pour détruire l’entente entre son père et sa compagne. Elle avait même eu le culot d’aller porter plainte pour maltraitance au commissariat alors que c’était elle qui provoquait les bagarres. Le père, naïf, gâtant ses enfants avec excès, n’avait même pas pris la défense de la personne avec qui il vivait ! Il l’a laissé dormir toute une nuit dans sa voiture devant l’endroit où elle travaillait. Un tel comportement était une honte ! L’étudiante, maintenant, poursuivait ses études loin de Paris mais quand elle revenait pour les vacances, elle se retrouvait en pays conquis de par la négligence de son père.

          La septuagénaire et son mari avaient décidé d’un commun accord que cet homme n’existait plus pour eux et qu’il lui était interdit de franchir leur porte et ce, de façon définitive. Leur fille faisait de sa vie ce qu’elle voulait et la vivait comme elle le voulait, elle serait toujours la bienvenue mais seule. Leur fille n’était déjà plus la même, elle avait bien changée depuis le début du conflit, elle ne se laissait plus envahir. Elle avait quand même perdu sept kilos avec le stress ! Maintenant elle vit au jour le jour et si son compagnon reprend ses frasques, elle le laissera seul avec ses idioties. C’était incroyable comme un homme d’apparence aussi gentille pouvait être fourbe ! C’était la fille de la septuagénaire qui était en maltraitance et non la peste de maintenant dix-huit ans.

          La septuagénaire calme ses écrits, cette histoire la peine mais ne doit pas changer le cours de la sienne où tout est calme et sérénité.

Violette WR le 14 novembre 2018

samedi 10 novembre 2018

Abécédaire 3 sujets avec la lettre F


Floriane 
Florence
Finlande


          Berta était furieuse! Alphonse lui avait promis de ne plus faire d'accroc dans leur contrat de mariage et voilà qu'il recommençait avec cette femme le même manège qu'avec Floriane lors de leur voyage à Florence.
          C'était il y a quinze ans mais elle s'en souvenait encore ! Floriane venait de Finlande et passait quelques jours en Italie quand elle reconnut Alphonse. Ils étaient très amis autrefois avant qu'elle ne s'expatrie après son mariage. 
          Très troublés tous les deux, ils avaient passé un après-midi ensemble dans une chambre d'un hôtel, le mari de cette dernière ne devant arriver que le lendemain.
          Alphonse devait s'occuper des billets d'un spectacle et avait mis trois heures pour les chercher,  pour finalement revenir les mains vides! Du coup il a avoué avoir rencontré une ancienne connaissance et avoir pris un verre avec elle.
          Hélas, elle lui laissa un message éloquent sur son portable, message que lut Berta en trouvant le portable sur la table du salon. Et ce fut le drame!
          Cette fois elle ne se laissera pas faire! Puis elle réfléchit : après tout il est trop vieux maintenant, il ne ferait plus grand mal à personne, je vais le faire mariner un peu pour qu'il m'emmène au restaurant...J'aurai ma revanche plus tard...

Violette WR le 10 novembre 2018

Merci de vos participations

JAZZY

GHISLAINE53

LADY MARIANNE

COVIX

KREICHALINE






samedi 3 novembre 2018

Abécédaire 3 sujets avec la lettre E


Edith
Eguisheim
Ethiopie


          Alphonse quitta donc la chambre et se rendit au bar de l'hôtel. Quelle ne fut pas sa surprise d'y rencontrer Edith, une ancienne amie avec qui il était parti en Ethiopie dans la caravane humanitaire. C'était bien avant son mariage. Elle vivait à Eguisheim en Alsace mais sa famille ne la voyait guère, elle était toujours en déplacement. 

          Se remémorer les temps anciens faisait surgir toutes sortes de sentiments. Il ne vit pas l'heure passer et pas davantage Berta furibonde qui arrivait dans le bar. La femme à côté de son époux avait certainement leur âge mais son allure distinguée suscita immédiatement la jalousie de la femme délaissée dans la chambre.

        Alphonse voulut lui présenter Edith mais Berta fit immédiatement demi-tour laissant Edith la main tendue dans le vide. Alphonse s'excusa et rejoignit son épouse.

Violette WR le 3 novembre 2018

Merci de vos participations

GHISLAINE
LADY MARIANNE
JAZZY
COVIX

mardi 30 octobre 2018

Farandole halloween



Halloween, farandole de citrouilles éclairées
Plus jolies que  sorcières vampires caninées
Enfants aiment les adorables fantômes blancs 
Mais redoutent les personnages plein de sang
Ils se promènent avec leurs sacs de bonbons
En espérant que le butin sera bon

Violette WR le 30 octobre 2018

samedi 27 octobre 2018

La plume errante 28



          Il y a des jours avec et des jours sans. Quand les résultats d'analyses tombent et que la septuagénaire surligne en jaune fluo tout ce qui ne va pas, les feuilles sont zébrées. Cela ne porte pas à la joie.
          Quand le doppler montre des ratés au niveau des pieds, çà craint!
          Et quand en plus il indique une ancienne déchirure du mollet  gauche encore visible avec une élongation, c'est le pompon!
          Elle refuse de consulter sur Internet les symptômes pour ne pas se mettre martel en tête mais elle n'est vraiment pas rassurée!
          Mardi matin, ou le médecin la rassure ou elle a un nouveau traitement!
          Pour l'instant elle s'occupe d'un nouveau roman, "Les tulipes jaunes", qu'elle avait commencé  il y a quelques mois, elle en est à la page 168.
         Elle attend également une réponse de plusieurs comités de lecture pour "Pierre Percée" qu'elle vient de finir.
          Le cerveau travaille à grand régime.



Nouvel abécédaire 3 sujets avec la lettre D



Didier

Nykobing 

Danemark
     
          Il faisait mauvais temps et un vent à décorner les boeufs. Pas question de quitter l'hôtel aujourd'hui. Berta appela son fils Didier au téléphone car c'était son anniversaire. Ils ne se voyaient guère depuis qu'il avait déménagé à Nykobing   au Danemark pour son travail. Il venait en France uniquement pendant les fêtes de Noël.
Alphonse n'avait pas envie de croupir dans la chambre alors il descendit dans la salle du petit-déjeuner.

Violette WR le 27 octobre 2018

Merci de vos participations

Laurent FUCHS

Lady Marianne

Covix

Jazzy

Ghislaine


samedi 20 octobre 2018

Nouvel abécédaire -3 sujets- avec la lettre C



Christina
Charleroi
Cracovie

          Après une semaine  à Bruxelles chez les amis où il furent très bien reçus Alphonse et Berta prirent la route pour  Charleroi où Christina la soeur de Berta  vivait depuis quelques années. Ils voulaient lui faire la surprise. La surprise fut pour eux! Elle était en voyage à Cracovie pour son travail selon la voisine. Et son mari? Hélas, il était décédé un mois plus tôt. Le périple n'allait pas s'arrêter là, ils allaient chercher un hôtel puis repartir le lendemain après avoir visité la ville.

A suivre...