mercredi 16 mars 2016

La poésie du Jeudi


Les modalités en cliquant sur l'image

Elévation

Au-dessus des étangs, au-dessus des vallées,
Des montagnes, des bois, des nuages, des mers,
Par delà le soleil, par delà les éthers,
Par delà les confins des sphères étoilées,

Mon esprit, tu te meut avec agilité
Et, comme un bon nageur qui se pâme dans l'onde,
Ti sillonnes gaiement l'immensité profonde
avec une indicible et mâle volupté.

Envoles-toi bien loin de ces miasmes morbides ;
Va te purifier dans l'air supérieur, 
Et bois, comme une pure et divine liqueur,
Le feu clair qui remplit les espaces limpides.

Derrière les ennuis et les vastes chagrins
Qui chargent de leur poids l'existence brumeuse, 
Heureux celui qui peut d'une aile vigoureuse
S'élancer vers les champs lumineux et sereins ;

Celui dont les pensers, comme les alouettes,
Vers les cieux le matin prennent un libre essor,
Qui plane sur la vie, et comprend sans effort
Le langage des fleurs et des choses muettes.

(Charles Baudelaire)

J'ai choisi ce texte car il correspond à mon état d'esprit du moment

Violette DM le 16 mars de l'an 2016

14 commentaires:

  1. Monde terrestre, monde céleste...
    Spleen, Idéal...

    RépondreSupprimer
  2. pouvoir s'élancer vers d'autres couches supérieures -- c'est beau !
    merci pour le partage- bisous-

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Parfois nous avons besoin de planer un peu, pas de façon artificielle cela s'entend. Bisous

      Supprimer
  3. Prendre des ailes et voir le monde autrement.
    Bonne journée
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cela fait du bien de voir le bon côté des choses.
      Bisous et bon dimanche

      Supprimer
  4. "envole-toi bien loin de ces miasmes morbides" Violette, et choisis "une aile vigoureuse", la venue du printemps va t'aider, ne t'en fais pas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je m'efforce de voler au dessus de tout, de passer au dessus de tout. La sérénité est à ce prix.

      Supprimer
  5. Un vrai métronome ! La precision au service de la beauté...Dire que j'aime n'est pas assez!
    Merci

    RépondreSupprimer
  6. Un poème céleste que je connais bien...Me purifier dans l'air supérieur, voilà qui est bon.
    merci pour ce beau poème.
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. S'envoler, voir la vie d'en haut en évitant les heurts, un poème mais une réalité délicieuse.

      Supprimer
  7. Un poème bien connu que j'ai appris en son temps. Une similitude avec le Mallarmé présenté par Monesille.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout à fait exact mais il n'en reste pas moins celui de Charles Baudelaire. Les deux se complètent.

      Supprimer